Comment cabrer un moto modèle  125

Savoir conduire une moto et surtout savoir réaliser des figures procurent des sensations énormes. Avec certains modèles de moto comme le modèle 125, une figure telle que le cabrage a toujours un effet charmant. Le cabrage comporte sa part de risque et il faut l’apprendre pour le réussir. Pour cela, des techniques simples peuvent être étudiées.

Maîtriser le balancement

Le modèle 125 des motos dispose toujours d’un embrayage et une roue arrière imposante. Techniquement, soulever le pneu avant avec la seule force des bras serait épuisant. Cela signifierait également que la réalisation du cabrage est réservée à des personnes physiquement fortes. Ce qui n’est heureusement pas le cas. Pour réussir un cabrage, il faut commencer par comprendre savoir que l’avant de la moto se lève avec très peu d’efforts musculaires et une bonne manipulation de l’engin. L’exercice du balancement permet d’apprendre à lever en un instant la roue avant sans perdre l’équilibre.

Lire également : Les choix parfaits de motos pour les débutants

L’exercice peut être fait sur une moto qui roule ou garé. L’idéal est de garder la moto en marche avec une faible vitesse pour s’habituer à la sensation. En restant debout sur les cale-pieds, le conducteur doit essayer de basculer de l’avant vers l’arrière rapidement. Ce geste doit être à la fois dynamique et fluide pour ne pas le déséquilibrer. En fléchissant le buste vers l’avant, les genoux doivent également être fléchis. Cette action induit la compression des amortisseurs avant. Lors du balancement vers l’arrière, les jambes sont redressées et le guidon tiré vers le buste. Cet exercice doit être refait jusqu’à devenir automatique avant de passer à la phase suivante de l’apprentissage.

La technique pour décoller la roue avant

Après la maîtrise totale des mouvements de la balance de l’avant en arrière, la technique du cabrage est connue à moitié. La seconde moitié est la maîtrise du décollage de la roue avant. Pour y arriver, la seule décompression des amortisseurs de la roue avant ne suffira pas. Il faut manipuler adroitement l’embrayage et l’accélérateur immédiatement après le balancement du corps. En effet, les motos dotées d’un embrayage comme le modèle 125 peuvent avoir une grande propulsion au démarrage. Il suffira alors d’utiliser la force de cette propulsion pour accompagner la décompression des amortisseurs avant.

A lire également : Icône pop : la moto rouge inspirée d'Akira

La technique pour décoller la roue avant se réalise au même moment que le balancement. Lors de la balance vers l’avant, il faut appuyer sur l’embrayage. En basculant vers l’arrière, il faut aussitôt relâcher l’embrayage et mettre un léger coup de gaz. La moto cambrera immédiatement. En effet, les deux premières actions s’occupent de préparer la moto à produire une propulsion et à la guider vers le haut. Quant aux deux dernières, elles occasionnent la propulsion et la réalisation du cabrage. En gazant fortement, la moto peut être retournée et le conducteur sera déséquilibré. Le frein arrière ou un nouvel appui sur l’embrayage suffira à descendre la roue avant.