Comment faire de la conduite supervisée en candidat libre ?

La formation en conduite supervisée permet à plusieurs personnes de passer le permis en candidat libre. Elle permet d’éviter les pressions extérieures pour passer le permis. Comment le faire dans ce cas ?

Suivre une partie de sa formation en auto-école

Pour pouvoir faire de la conduite supervisée en candidat libre, vous avez accès à plusieurs possibilités. La première est de passer une partie de votre formation en auto-école. Cette dernière peut être physique ou en ligne, mais vous devez compter à votre actif au moins 20 h de cours. Une attestation de fin de formation initiale pourra donc vous être donnée à titre justificatif. C’est ce document qui vous permet de vous inscrire à la conduite supervisée.

A découvrir également : Est-ce qu'il faut une assurance pour une trottinette électrique ?

Suivre une formation en conduite supervisée après un échec à l’examen du permis de conduire

Il est possible aux personnes qui ont suivi une formation en auto-école, mais qui ont échoué à l’examen de s’inscrire. Cependant, ils doivent tout de même valider les compétences minimales. Notez que ces dernières doivent d’abord être définies par un arrêté. Ainsi, après un premier échec à l’examen du permis de conduire, tout conducteur apprenti peut s’inscrire à la formation en conduite spécialisée. Il pourra alors préparer une prochaine présentation pour une autre session de l’examen en tant qu’apprenti conducteur. Toutefois, l’examinateur doit avant tout valider ses compétences de jeune conducteur.

Faire directement une formation en conduite spécialisée

Toute personne âgée de 18 ans ou plus, a la possibilité de faire sa formation en conduite spécialisée. Ici, il n’a pas besoin de l’attestation d’une auto-école. Retenez quand même que vous devriez avoir réussi votre épreuve théorique du code la route. Toutes les notions théoriques et pratiques lui seront : enseignées par un accompagnateur. Ce qui vous permet de passer l’examen du permis de conduire et de le réussir.

A voir aussi : Assurance voiture jeune conducteur : quels critères prendre en compte?

Les obligations de l’accompagnateur

Lors de votre formation, vous bénéficiez des services d’un accompagnateur. Il a quelques obligations qui lui permettent de tenir son rôle. Aussi, il doit par exemple avoir de l’expérience et avoir un permis qui date d’au moins 5 ans. Il doit aussi avoir l’autorisation de conduire en conduite supervisée. Cela s’obtient auprès d’un enseignant après une évaluation qui dure deux heures. Au cours de celle-ci, vous êtes soumis à une phase théorique puis à une phase pratique.

En somme, pour faire une formation en conduite spécialisée, vous avez deux options. Soit, vous faites une partie de la formation en auto-école, soit vous la réalisez directement dans un centre de conduite supervisée. Vous avez aussi la possibilité de le faire après avoir échoué une première fois à l’examen de conduite.